Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > nos actions > lettres d'information > lettre dinformation n°48. hi... > lettres d'information > créons nos traditions
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

Créons nos traditions
Nuit du folk à Décines

Entretien avec Jean-Paul Bouvet, directeur du Toboggan CMTRA : Le Toboggan à Décines présentera le 8 février, en collaboration avec l'association Kezako, une nuit du folk qui sera aussi une invitation à la danse concoctée par les compagnies Maguy Marin et Denis Plassard. Pouvez-vous nous présenter le concept original de cette soirée et nous dire à quel public elle s'adresse ?

Jean-Paul Bouvet : Tout d'abord cette soirée s'adresse au public le plus large, aussi bien les gens qui aiment les danses traditionnelles que des gens qui viendraient écouter de la musique, puisque les quatre groupes que nous avons programmés ont été choisis pour leur modernité au niveau du son.

Ce dont j'avais envie lorsque Tony Canton de l'association Kezako est venu me proposer cette soirée, c'était de lui dire « ok, je veux bien faire un bal folk mais, à condition que l'on trouve une originalité et que l'on propose quelque chose de plus au public ».

Ce qui m'intéresse beaucoup dans tout le travail que je fais, c'est de toujours essayer de décloisonner soit les formes musicales soit les groupes constitués qui viennent. Vu de l'extérieur et pour avoir connu les groupes folkloriques ou les danses traditionnelles, je trouve que même si les danseurs peuvent improviser, tout reste très codifié, et je trouve que c'est un peu se fermer sur soi-même. On peut dire la même chose des gens qui font de la danse contemporaine. Alors comment faire se rencontrer tout ce public ? Comme le Toboggan est une scène « Plateau pour la danse », j'avais envie d'offrir des mélanges possibles avec des chorégraphes avec qui je travaille pendant l'année. Je trouvais intéressant de proposer à Maguy Marin et à Denis Plassard d'apprendre avec Véronique Elouard des danses traditionnelles, notamment le cercle circassien et la scottish, pour ensuite proposer des transformations pour aller vers la danse contemporaine.

Chaque groupe programmé a au moins sur son pupitre un cercle circassien ou une scottish. Le public va être invité à danser ces danses, mais pour chaque groupe nous allons les transformer pour arriver à deux ou trois minutes de danses complètement recréées et transformées. Ce sera donc une création, et ce dont j'ai envie, c'est que tout le public se mette à danser la même chose à « un moment T » et que tout le public fasse un immense quadrille dans le Toboggan.Ici nous avons la chance d'avoir un lieu modulable avec des gradins télescopiques, et pour cette occasion nous seront en position à plat et sans gradins avec la scène surélevée.

Denis Plassard a travaillé avec la commune de Décines pour le défilé de la Biennale de la danse, et le groupe constitué à cette occasion aimerait prolonger cette aventure ; j'ai trouvé cette idée intéressante et ce groupe d'amateurs va se réunir tous les samedis matin jusqu'au 8 février et suivant la chorégraphie qui va être choisie, ils vont donc être un petit peu les ambassadeurs de ce projet, ils vont se mêler au public et vont apprendre par petits groupes ces pas. Enfin, tout ça reste encore à bâtir. Le Toboggan est une scène conventionnée pour la danse. Comment, en tant que directeur d'une telle structure, appréhendez-vous l'esthétique des danses traditionnelles ou danses du monde ?

Ce qui m'intéresse dans ce projet, c'est que chaque expression artistique peut s'enrichir au contact des autres. Lorsque Maguy Marin sera au Toboggan, on pourra proposer un panorama des films sur la danse contemporaine, mais il existe quantité de films sur des danses traditionnelles et nous pourrions présenter ainsi des soirées spécifiques, sur la danse traditionnelle africaine par exemple de façon à ce que les gens puissent s'enrichir de la danse traditionnelle en parallèle à la danse contemporaine.

En tout cas c'est ce que j'essaie de faire, des métissages, d'enrichir la connaissance des uns avec le savoir des autres.Ce qui m'importe aussi dans cette expérience-là, c'est la rencontre du corps dansant du public avec un corps représenté en principe sur scène, les danseurs contemporains. J'ai envie de faire des invitations à la danse, invitation au bal où l'on peut trouver le plaisir du corps avec le public (pourquoi ne pas danser le tango ou la salsa) mais en invitant toujours un chorégraphe contemporain qui va réfléchir sur cette danse-là pour apporter quelque chose d'autre au niveau du public. C'est un des projets du plateau pour la danse. Propos recueilles par M.P. Samedi 8 février à 20h « La Nuit du folk » avec :

Wig A Wag

Aligots Eléments

Stéphane Milleret et Norbert Pignol

Pain d'Epices Contact

Le Toboggan

14 av. Jean Macé 69152 DECINES

Tél : 04 72 93 30 00


logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75