Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > nos actions > lettres d'information > lettre dinformation n°48. hi... > lettres d'information > le patois de vé chi ne
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

Le patois de vé chi ne

Entretien avec Christian Fournel CMTRA : Christian Fournel, tu es responsable de l'atelier patois de la MJC de Saint-Martin-en-Haut dans les Monts du Lyonnais. Cette année, l'atelier publie un ouvrage, fruit de plusieurs années de travail autour de textes et de chants en patois lyonnais

Christian Fournel : Tout a commencé en 1997, à l'initiative de deux ou trois personnes de Saint-Martin qui ont eu l'idée de faire revivre un peu le patois, surtout auprès des jeunes générations. On s'est dit que ça pourrait être intéressant de faire quelque chose avec la Maison des Jeunes pour faire connaître le patois un peu plus largement.

Aujourd'hui, ça fait cinq ans que le club existe et je me suis retrouvé à animer les rencontres qui ont lieu tous les quinze jours, un lundi sur deux et qui sont ouvertes à tout le monde. On travaille en général à partir d'un texte en patois qui a été soit créé soit trouvé à droite ou à gauche et on planche dessus, on essaye de le décrypter parce que parfois ce sont des textes qui viennent "d'autres pays" ! (de plus de 10 kilomètres). Ça permet aux quelques personnes qui ne connaissent pas bien le patois de se familiariser avec cette langue en ayant un support écrit.

La deuxième partie des rencontres est plus axée sur la grammaire ou le vocabulaire, à partir d'un thème ou de la conjugaison de verbes et mon dieu que c'est compliqué !

La plupart des gens qui parlent patois ne se rendent pas compte que c'est une langue structurée, ils la vivent de manière très naturelle, sans réfléchir. Alors on essaye de poser tout ça un peu de la même façon qu'on le fait lorsqu'on apprend une langue étrangère. Cela me semble essentiel de le faire pour ceux qui débutent l'apprentissage du patois.

Quand on travaille sur du vocabulaire, c'est plus facile. On prend un thème, par exemple « les arbres » et ça permet de raconter des histoires, c'est vivant ! On termine nos séances avec le paté et le rouge ou le jus de pomme. La plupart des gens qui viennent ont entre 45 et 80 ans et sont souvent issus du monde agricole, ou sont agriculteurs en activité et ils ont toujours ce côté terroir lié à la langue et l'envie d'un moment plus convivial parce que ça va avec!

Cette année on a décidé d'éditer un bouquin qui est sortie à Noël, avec une partie historique, parce que notre patois c'est du francoprovençal, donc ça s'intègre dans quelque chose de plus large.

Ensuite il y a une présentation de toutes les histoires qu'on a recueillies ou même créées, des chants et des recettes de cuisine, avec les ingrédients et la méthode, le tout en patois. Il y a un CD qui accompagne le livre parce que comme c'est une langue orale, il n'y a pas d'orthographe définie, donc la limite de notre livre ça a été la transcription parce qu'on a du choisir une manière d'écrire qui nous est propre.

Le CD contient douze textes et chansons qui sont dans le livre. Ça permet d'entendre l'accent, la prononciation. Le chant c'est vraiment un vecteur privilégié pour apprendre une langue ! Il y a quelques mois, plusieurs groupes de patoisants des Monts du Lyonnais ont décidé de se fédérer et de créer une association :

Tout a démarré lors d'une rencontre à Rontalon, il y a un ou deux ans de ça. On s'est rendu compte qu'on était plein de petits groupes dans les Monts du Lyonnais à vouloir faire revivre le patois et on s'est dit que ça serait intéressant de se regrouper pour avoir plus de poids et fédérer les initiatives autour du patois. Du coup, l'idée de créer une association est née.

A Saint-Martin on a répondu présent, Larajasse, Saint-Symphorien-sur-Coise et Yzeron aussi et là, un ou deux ans après on se rend compte qu'on est de plus en plus nombreux à s'intéresser à ce projet. Le projet de cette association c'est d'abord de se tenir au courant les uns les autres des activités de chaque atelier, mais le but lointain ça serait d'accueillir dans les Monts du Lyonnais la Fête du patois (regroupement transfrontalier des patoisants). L'association « Les amis du francoprovençal en pays Lyonnais » est née. Dans un premier temps on va essayer de monter quelques petits événements. Il y aura notamment le 18 janvier 2003 une rencontre à Saint-Martin pour faire se rencontrer des patoisants mais aussi des non patoisants.

Pour que les personnes qui s'intéressent au patois puissent venir découvrir cette langue et pourquoi pas se joindre à nous. Faire prendre conscience aux gens qui habitent dans les Monts du Lyonnais que tous ces patois qui se parlent font partie d'une langue qui a une histoire, que ce n'est pas comme beaucoup le pensent une déformation du français ou un folklore, mais que c'est une langue à part entière qui vit.

Il y a un travail important d'ethnologue à faire autour de cette langue. Propos recueillis par Y.E. et P.D.J. « Le patois de vé chi ne » disponible auprès de Christian Fournel

Tél : 04 72 73 11 47

[christianfournel@wanadoo.fr->christianfournel@wanadoo.fr]


logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75