Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > nos actions > lettres d'information > lettre dinformation n°48. hi... > lettres d'information > le théâtre "l'astrée" s'ouvre aux musiques...
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

Le théâtre "l'Astrée" s'ouvre aux musiques du monde

Entretien avec Gérard Maimone CMTRA : Gérard Maimone, vous êtes directeur de l'Astrée, amphithéâtre culturel de l'Université Claude Bernard ' Lyon 1. Pouvez-vous nous présenter cette salle, sa vocation et la programmation du premier trimestre 2003 ?

Gérard Maimon : Nommé « Chargé de Mission Culturelle » à l'Université Claude Bernard (Lyon 1), depuis septembre 2000, j'ai en effet, parmi mes fonctions, la direction d'un magnifique théâtre de 458 places, l'Astrée, situé sur le campus universitaire de la Doua.

Je me suis efforcé de développer en ce lieu un pôle de création et diffusion artistique pluridisciplinaire (musique, danse, théâtre, littérature, arts plastiques, photographie, vidéo, cinéma') au bénéfice prioritaire de l'ensemble des usagers et des personnels de l'Université Claude Bernard, mais fortement ouvert aux publics extérieurs.

L'entrée à la plupart des spectacles présentés est gratuite. J'ai choisi de pratiquer une politique culturelle concertée avec les collectivités territoriales et les établissements culturels du Grand Lyon et je suis heureux d'accueillir le CMTRA comme un nouveau partenaire potentiel. Avec ma petite équipe, nous avons mis en route, depuis le 15 novembre 2000, une programmation régulière, en soirées, de spectacles musicaux, théâtraux, chorégraphiques' établie par le truchement de relations privilégiées avec les établissements de formation régionaux et différentes compagnies artistiques amies, qui ont bien voulu accepter de se produire gracieusement, en l'absence de budget artistique au cours de ces premières années d'exercice.

Par un habile système d'échanges de services : par exemple, jours de répétitions avec mise à disposition de nos régisseurs contre une ou deux représentations offertes, nous sommes parvenus, en trois saisons, à une programmation de grande qualité.

Citons parmi quelques soirées particulièrement réussies de ce début de saison 2002 / 2003, l'accueil du groupe rock Prohom, une soirée salsa avec Son del Gazo, Stretta Sorveglianza par le Théâtre de Palerme, en partenariat avec le TNP, les solistes de l'Orchestre National de Lyon, le quintet jazz de Stéphane Huchard, le Jeune Ballet du CNSM. Quels sont les missions de votre structure et les publics concernés ?

Outre la programmation régulière de spectacles à l'Astrée (plus de 100 soirées annuelles différentes), le Service Culturel que je dirige organise et gère une vingtaine d'Ateliers de pratique artistique, ouverts aux étudiants et aux personnels de l'Université, dont l'encadrement pédagogique est confié à des artistes et des professionnels de la culture, en partenariat avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles.

16 intervenants extérieurs sont rémunérés sous forme de vacations hebdomadaires pour l'animation de ces ateliers de pratique artistique. Nous avons quatre ateliers théâtraux, cinq ateliers de danse, un orchestre symphonique, une harmonie, une chorale, un ensemble de jazz, des ateliers photo, arts plastiques, vidéo, écriture etc'Tous ces ateliers ont pour vocation la réalisation et l'ensemble de leurs productions sont présentées au public chaque mois de mai dans notre festival de spectacle vivant « Les Arthémiades ».

Je suis également responsable de l'organisation de deux unités d'enseignement d'ouverture de Pratiques Artistiques dans le cadre des DEUG scientifiques. Vous avez commencé à ouvrir votre programmation aux musiques du monde et des musiques traditionnelles, pourquoi ?

En regard de la politique culturelle multi-directionnelle que nous souhaitons mener, il aurait été surprenant que les musiques du monde ne trouvent pas leur place au sein de notre programmation. Nous avons d'abord accueilli plusieurs fois nos camarades de l'Ecole de Musique de Villeurbanne : Jean-Michel Cayre pour les musiques des Andes, Nasser Saïdani pour les percussions africaines.

Cette année, nous avons initié quatre soirées thématiques festives, associant musiques du monde et spécialités culinaires : afro-cubaines, le 8 octobre dernier, avec Son del Gazo, arméniennes, le 6 décembre, avec Spitak, asiatiques, le 7 février, avec l'ensemble de musique traditionnelle du Cambodge et les solistes vietnamiens Thanh Nga Tran et N'Gûyen Duyên Thinh'La dernière est en préparation pour le 4 avril 2003.

Les contacts pris à cette occasion avec le CMTRA permettront sans doute de futures collaborations fructueuses. Propos recueillis par Y.E. et J.B. Contact :

Bâtiment Astrée

43 boulevard du 11 novembre 1918 69622 VILLEURBANNE cedex

04 72 43 19 11


logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75