Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > nos actions > lettres d'information > lettres d'information > lettre d'information n°59. automne 2005 cal...
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

Lettre d'information n°59. Automne 2005 Calle Alegria





Entretien avec Véronique et Angélique, chanteuses de Calle Alegria





Quelles sont vos influences musicales ? Véronique : Nos influences sont variées, nous avons tous eu des expériences au sein de groupes de rock, de reggae, ou de chanson française. En 2001, notre groupe naît de la rencontre de quatre musiciens originaires du Sud de l'Espagne : deux chanteuses, Patrice à la guitare rythmique et Alice à la Contrebasse. Par la suite, on a monté un spectacle de reprises et puis au bout d'un an les compositions sont arrivées ainsi que deux nouveaux musiciens, Christophe au cajon, et Stéphane à la guitare. Grâce à nos différents parcours, nous pouvons explorer plusieurs styles de musique : rumba festive, chansons françaises et reggae ainsi que la musique traditionnelle. Les influences du folklore espagnol se retrouvent dans la rythmique à la guitare, dans la mélodie et le chant. D'où vient cette envie de transmettre ce patrimoine ? Véronique : On a commencé par faire des reprises pour ne pas perdre la langue, pour faire connaître aux autres la musique espagnole. On a des rythmiques comme celle de la rumba, et puis on a également des rythmiques plus actuelles. Angélique : Cette envie de diffuser notre culture musicale vient aussi de la disparition d'une personne très chère, en l'occurrence notre grand-mère à toutes les deux. C'est elle qui nous a appris à parler espagnol. Pour ne pas oublier, on a décidé de chanter en espagnol, de transmettre ce qu'elle nous a appris. Vous sortez prochainement votre deuxième album, quels thèmes abordent vos textes ? Véronique : Les textes sont assez humoristiques, ils correspondent à la langue espagnole qui est assez imagée et basée sur une rythmique. Nos textes sont un peu ce que l'on vit au quotidien comme les naissances. Alice et moi sommes maman, nous avons écrit pour nos enfants. On donne aussi notre avis personnel sur des questions d'actualité, sur la politique... Angélique : Nos textes viennent naturellement, en fonction de notre vécu... En fait, tout le monde a composé sur ce deuxième album, on a écrit ensemble. Ce deuxième album est plus intime, mais cela reste gai, convivial et familial. Et au niveau de la composition musicale ? Véronique : Dans le premier album, la force était dans les chants et la rythmique. Maintenant, on est six musiciens à intervenir, il a fallu donner de l'espace à chacun afin de créer quelque chose de différent, de plus enrichissant. On a par exemple deux nouveaux morceaux en ternaire. Pour nous, c'est difficile car on n'est pas technique, on n'est pas solfège... Notre création vient de l'imagination, on veut garder cette naïveté car c'est ce qui nous permet de créer, c'est notre source d'inspiration... Angélique : Dans ce nouvel album, on a une approche différente. On était content de trouver un rythme différent tout en apportant le côté naturel mais avec un peu plus de technique... cela rajoute une couleur ! Véronique : Sur ce deuxième album, nous avons également des invités qui interprètent certains de nos morceaux : il y a Nico Roulet, notre ingénieur son, le chanteur des Tapis Volants qui a inséré des chants raps et Sylvain qui est un chanteur rappeur de Clermont Ferrand... Tout cela rejoint votre volonté de retranscrire un peu cet esprit populaire et festif... Véronique : on retrouve notre côté populaire dans nos appellations : Calle Alegria veut dire rue de la joie, notre album El Barrio signifie le quartier. On veut chanter pour tout le monde... on parle du voyage, de la fête, du partage, le fait de marcher dans les rues, de chanter ... On aime faire plaisir, on peut jouer partout... Notre deuxième album sera représentatif de notre esprit populaire avec de nouveaux textes plus travaillés. Quels sont vos projets ? Véronique : A partir de 2006, on va certainement faire une résidence aux Abattoirs de Bourgoin afin de travailler la mise en scène de notre spectacle. En novembre 2005, on fait la première partie de Raul Paz au Ninkasi Kao. Août 2005 est le gros départ de la coproduction avec un label parisien pour le deuxième album enregistré au studio « La Case », à Collonges au Mont d'or avec Stéphane Billot... Le label prépare notre tournée à partir de mars 2006. On espère faire beaucoup plus de premières parties pour faire découvrir notre musique, on a tout à prouver encore...On en est au démarrage de l'aventure semi professionnelle. Angélique : On a envie de montrer ce que l'on fait, on a envie de partager ! Propos recueillis par S.D. Retrouvez Calle Alegria dans la [lettre n°55->article136] Contact : Véronique : 04 74 56 21 85

[Calle-alegria@wanadoo.fr->Calle-alegria@wanadoo.fr ] /

www.callealegria.com Dates: -10 septembre 2005, 15h30 à la fête de l'Humanité à Paris (93) -4 novembre 2005 au Ninkasi Kao en première partie de Raul Paz (Lyon) -18 novembre 2005 au casino d'Uriage à Grenoble (salle concert)


logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75