Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > nos actions > > lettres d'information > lettre d'information n°65
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

Lettre d'information n°65
EDITO - La musique tsigane, des mythes et des réalités

EDITO

Depuis plusieurs numéros de cette Lettre et de manière régulière nous vous informons de la situation du CMTRA. Celle-ci, une nouvelle fois, ne dérogera pas à la règle. En effet, une nouvelle page de l’histoire de ce Centre va bientôt se tourner. Nous venons d’apprendre par notification officielle du Conseil Régional Rhône-Alpes de l’augmentation des moyens en faveur de notre « esthétique » par la création d’un poste de chargé de mission « Musiques Traditionnelles, Musiques du Monde » rattaché au pôle des musiques actuelles de l’AMDRA (Agence Musiques et Danses) et dont la fonction serait de renforcer l’équipe existante…

Ceci dans l’attente de la création imminente de l’Agence unique, dédiée au spectacle vivant et dans laquelle le CMTRA serait absorbé. Ainsi prend fin un suspense haletant, intenable quand il n’était pas insoutenable… Nous ne pouvons que nous réjouir de ce modeste geste de reconnaissance de notre travail durant ces dernières années et de voir enfin ce secteur - aussi modestement - quelque peu reconnu. Cette jubilation serait presque totale si elle n’était pas empreinte de quelque forme d’amertume.

Cette restructuration, voulue par l’Etat et la Région, des associations régionales est un recul de la démocratie culturelle, de la diversité du même nom et une remarquable négation des acteurs culturels et militants des associations de terrain. Qui plus est, on nous demande devant cette perspective de nous esbaudir de ces lendemains enchanteurs où tout serait presque parfait dans le pire des mondes. Ce triomphe de la technocratie galopante devrait donc être célébré à son plus haut niveau, celui de l’hégémonie paroxysmique, des discours incantatoires et de la gestion de la misère.

Construire de tels échafaudages dédiés au spectacle vivant, quand tout autour crie famine : conditions sociales des artistes calamiteuses et de plus en plus dégradées, dossier de l’intermittence non réglé, emplois artistiques et culturels en constante régression, assèchement des crédits pour la création, Compagnies artistiques paupérisées et en désarroi, crise des publics dans les institutions culturelles, lois inefficaces sur la protection des oeuvres par téléchargement… et tout cela dans l’indifférence et le silence culturel assourdissant des candidats à la présidentielle en panne de propositions : cela relève d’une forme inédite de cécité politique. Comme si nous assistions aujourd’hui aux derniers soubresauts d’un système culturel exsangue et pétrifié dans ses certitudes, où la diversité que nous défendons dans les colloques internationaux ne s’applique pas chez nous. Rien n’est fait pour valoriser les identités locales et les cultures régionales, quant aux cultures des populations issues de l’immigration, nous atteignons dans ce domaine un cynisme démagogique. C’est à croire que notre fameux modèle républicain ne peut souffrir la diversité.

Là où il faut plus de souplesse et d’autonomie, là où tout le monde s’accorde à une décentralisation des pouvoirs de décision et un engagement citoyen, là où il faut privilégier les regards singuliers et la variété des modes opératoires, là où il faut encourager les acteurs à plus d’innovation et à l’appropriation des territoires de plus en plus exclus de la connaissance et du savoir, là où il faut un propos pertinent sur les identités et le multiculturalisme, on nous oppose une vision obsolète d’un système bureaucratique et centralisé : une culture mise sous tutelle. Mais gageons que nous saurons trouver tous ensemble et en d’autres espaces la force et la passion pour changer les choses, le dynamisme et l’intelligence du coeur pour conserver la chaleur, l’enthousiasme, la créativité et la richesse de nos identités et de nos différences.

Robert CARO


logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75