Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > nos actions > ressources > lettres d'information > lettre d'information n°66
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

Lettre d'information n°66
EDITO

EDITO

Avec pas moins de quinze rendez-vous musicaux qu’il organise ou auxquels il s’associe durant tout l’été et parmi lesquels l’emblématique festival « Les Jeudis des Musiques du Monde » au Jardin des Chartreux ou le « Bal de la Place », le CMTRA convie chacun d’entre nous à la découverte de traditions musicales vivantes et sans cesse renouvelées. D’autres rendez-vous vous attendent un peu partout en région, ils montrent à bien des égards la vivacité d’un secteur en mouvement.

Cet été s’achèvera en septembre par la sortie du XIXème Atlas Sonore du CMTRA « La Guillotière : des Mondes de Musiques » et par l’organisation d’une semaine d’évènements consacrés à sa valorisation (voir dossier central).

Ce vaste chantier de recherches et de collectes, dans un quartier où l’expression de la diversité culturelle est ordinairement vécue, aura duré quatre années et aura donné lieu à de multiples initiatives et manifestations visant à articuler recherche et actions concrètes sur le terrain. Cette dialectique singulière expérimentée sur ce projet et les résultats constatés ouvrent la voie à d’autres champs d’expérimentations sociales des plus novatrices.

Pour autant, ces recherches ne constituent qu’une facette de ce vaste territoire que sont les musiques traditionnelles, elles révèlent l’urgence et la nécessité d’assurer leur permanence par la transmission de savoir-faire et l’enseignement de ces musiques au sein des établissements publics. C’est la raison pour laquelle nous nous associons pleinement à l’initiative du Conseil Régional Rhône-Alpes d’organiser prochainement deux journées d’étude consacrées à cette thématique et construites autour de la question: Quel service public pour l’enseignement des musiques traditionnelles et du monde ? Réunissant les acteurs des musiques traditionnelles et du monde, les collectivités publiques ainsi que les équipements publics d’enseignement des pratiques artistiques, ces journées permettront d’échanger autour de la place de l’enseignement des musiques traditionnelles dans les structures publiques en Rhône-Alpes. Sans doute là une belle occasion de faire entendre la spécificité des esthétiques que nous défendons et d’imaginer, ensemble, des aménagements pour faciliter leur accès au plus grand nombre.

Depuis quelques années déjà, la situation des centres de musiques et danses traditionnelles s’est considérablement bouleversé avec la disparition – actée ou programmée - de plusieurs centres historiques en France.Aussi nous avons voulu la tenue d’Assises nationales de la FAMDT (Fédération des Associations de Musiques et Danses Traditionnelles) en novembre prochain. Dresser un état des lieux, reconsidérer la structuration de nos réseaux, repenser la notion même de musiques traditionnelles, établir de nouvelles stratégies et moyens d’action, prendre en compte l’expression de la diversité culturelle au sein de notre esthétique, préparer l’avenir et la place que ces musiques doivent prendre dans notre paysage culturel… Ces éléments de réflexion constitueront les enjeux de ces Assises auxquelles vous êtes, bien entendu, conviés. Des forums et des blogs sont d’ores et déjà en ligne pour recueillir vos contributions.

Concernant plus particulièrement la situation du CMTRA à l’heure de la rédaction de cet édito, celui-ci sera prochainement conduit à se positionner sur son intégration au sein d’une future agence régionale. Il s’agit là, en toute conscience politique, de mesurer les conséquences de l’intégration ou non des missions du centre dans une agence pour laquelle il reste, au jour d‘aujourd’hui, difficile d’envisager qu’elle soit capable d’être en mesure de « mener » des opérations de terrain.

En presque 17 ans, le CMTRA s’est construit dans une double articulation : remplir les missions de service public inhérentes aux centres en région labellisés par l’Etat d’une part, et « combler » le déficit en matière d’offres de formation, d’édition, de recherche et de diffusion en musiques traditionnelles, d’autre part. La période qui s’ouvre nous permettra donc, en toute responsabilité et dans le respect de nos convictions, de faire les choix que nous jugerons les plus pertinents pour la préservation et le développement de notre secteur.

Nous avons durant toutes ces années d’existence, affirmé la volonté de travailler avec tous les acteurs de ce vaste réseau des musiques et danses traditionnelles. Les pages de ce journal en témoignent, ils racontent ces terreaux de richesse musicale, ces aventures artistiques, ces métissages et rencontres insolites et audacieuses, ce numéro n’échappe pas à cette ligne éditoriale.

Bon été musical à tous.

Robert CARO


Télécharger la Lettre d'info n°66


logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75