Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > lesacteurs > structures > fermeture de l'association génériques
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

Fermeture de l'association Génériques

L'association Génériques avait été créée en 1987 autour du projet de préserver, sauvegarder et valoriser l'histoire de l'immigration en France et en Europe. En plus de 40 ans d'existence, Génériques a grandement contribué à rendre visible l'apport des populations étrangères à l'histoire nationale et européenne, et a rendu possible nombre de travaux majeurs sur l'histoire de l'immigration. Parmi les nombreuses réalisations, on notera notamment la publication (avec les Archives Nationales) d'un inventaire des sources d’archives publiques et privées sur l’histoire des étrangers en France de 1800 à nos jours, outil indispensable aux historiens de l'immigration. Le portail  de ressources Odysseo, pendant numérique du guide papier, venait compléter ce travail de mise en accessibilité des ressources.

À la croisée des mondes universitaires, culturels et associatifs et au carrefour de l'Histoire et des l'actualité, Génériques publiait également la revue semestrielle Migrance dont le dernier numéro inscrivait la thématique, brûlante d'actualité, de l'accueil des étrangers en France dans le temps long. 

Récemment, avec le Centre du Patrimoine Arménien de Valence, le réseau Traces et le DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, nous avions invité une des salariées des Génériques, Sarah Clément, à présenter un travail engagé autour du recueil de témoignages autour de la migration , lors d'une journée d'étude dédiée au témoignage lié à  l'expérience, aux mémoires et aux héritages des migrations. Aujourd'hui, nous apprenons avec incompréhension la fermeture de Génériques. 

Alors que la nécessité d'une mobilisation citoyenne et d'un engagement scientifique autour des questions migratoires se présente à nous avec une urgence indéniable, nous ne pouvons que regretter ce "clap de fin". Nous reproduisons ici un texte de son directeur Amar Nafa : 

" Inscrire l'histoire de l'immigration dans l'histoire nationale. Ce projet paraissait pour certains incongru à la fin des années 1980 lors de la création de Génériques. Comment en effet les archives, qui témoignent d'une histoire, d'un enracinement, peuvent être associées à l'immigration, vue alors par certains comme un phénomène conjoncturel et temporaire de travailleurs étant amenés à retourner chez eux ?

Plus de trente ans après, l'aventure de Génériques s'arrête. Les multiples diminutions et disparitions de subventions ne permettent plus de poursuivre ce projet qui a été moteur et pionnier. S'il reste encore beaucoup à faire sur le sujet, il faut apprécier le chemin parcouru depuis 1987. Des dizaines de milliers de sources d'archives ont été identifiées dans les centres de conservation du patrimoine, des centaines de fonds privés ont pu être sauvegardés et rendus public. Ces ressources ont permis d'essaimer, de nourrir des centaines de projets et de progresser dans une meilleure connaissance de l'histoire de l'immigration.

Pour preuve, il  y a quelques semaines, un documentaire en prime time sur France 2 présentait l'apport des étrangers à l'histoire de la nation. Partout en France, des réseaux régionaux font preuve d'un dynamisme pour faire vivre cet enjeu dans les domaines artistique, culturel et scientifique au plus près des territoires. Enfin, grâce à la mobilisation de Génériques et d'autres acteurs de la société civile, le Musée national de l'histoire de l'immigration a pu voir le jour, marquant une reconnaissance nationale aux personnes venues d'ailleurs ayant contribué à faire de notre société ce qu'elle est aujourd'hui.

La figure du migrant d'aujourd'hui n'est plus celle de l'immigré des années 1980. A l'heure où les populismes progressent partout dans le monde et où l'Europe vit une crise de l'accueil, il est plus que jamais nécessaire de poursuivre ce travail de collecte, de sauvegarde et de valorisation des archives de l'immigration. C'est uniquement par la connaissance, par des faits étayés par des sources et une démarche scientifique, que les extrémismes de tout bord seront contrés. Devant l'importance de ce défi, il appartient à de nouvelles structures de se saisir de cet enjeu et de prendre le relais. C'est le clap de fin pour Génériques, mais assurément d'autres histoires seront écrites à l'avenir ! "

Pour accéder à leur site, cliquez ici.


logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75