Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > nos actions > ressources > lettres d'information > lettre d'information n°67
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

Lettre d'information n°67
Les archives sonores et leur (ré)exploitation

EDITO


Cette 16e saison du Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes sera probablement la dernière à s’ouvrir sous cette dénomination. En effet, une nouvelle agence régionale verra le jour dans quelques mois et regroupera les agences régionales existantes :ARSEC, AMDRA et CMTRA. Cette restructuration voulue par les collectivités de tutelles a pour vocation de créer un pôle important de développement pour le spectacle vivant en s’assurant d’une nécessaire «transversalité» des disciplines artistiques et de rationalisation de l’offre, des services et des ressources à son endroit.

Un département spécifique dédié aux musiques et danses traditionnelles sera créé, un grand nombre de missions et services du CMTRA sera intégré et plus particulièrement ceux relevant de la mise en réseau, de l’information, des ressources, de la documentation, de la recherche et du collectage.

Les secteurs qui ne trouveraient pas naturellement leur place dans cette nouvelle configuration, du fait notamment de leur caractère d’« opérateur » sur le terrain, ainsi des ateliers d’enseignement ou des actions de diffusion artistique, devront être relayés par d’autres opérateurs/partenaires du réseau ou à défaut par la création d’une structure associative nouvelle dès la fin de l’été 2008.

Vous aurez dans les mois qui viennent, vous, adhérents, membres et acteurs du réseau des musiques traditionnelles à vous prononcer et donner votre sentiment sur ce nouveau paysage régional. Notre détermination vigilante a toujours consisté ces deux dernières années à assurer le maintien de nos missions et leur développement. La garantie récente apportée par les tutelles à ce sujet permet d’envisager un avenir plus constructif, même si nous en aurions souhaité un autre.

En attendant, nous vous invitons à découvrir ce nouveau numéro de la lettre du CMTRA, qui fait la part belle au traitement des archives sonores incitant à la réflexion sur la notion même des sources, de leur mode de conservation, valorisation et appropriation. Elles interrogent plus particulièrement la manière dont elles irriguent la création contemporaine dans notre esthétique à travers les outils de mémoires qu’elles constituent et de la charge à la fois émotive, poétique et politique qu’elles véhiculent : notions d’appartenances, de filiations, d’identités, de transmissions, d’apprentissages, de métissages, de régionalismes… Un ensemble de constructions rêvées ou fantasmées à partir duquel nous pouvons imaginer un patrimoine commun. D’autres invitations vous appellent à découvrir la richesse de ce secteur des musiques traditionnelles constamment dans la recherche et l’innovation, en le reconnaissant dans sa diversité : ainsi de la création d’un spectacle autour du thème de la soie (p.3) mais aussi de portraits d’artistes issus de traditions extra–européennes tels que Sarah Ahmed et ses chants du Somaliland (p.8), El Hadj N’Diaye et son blues wolof du Sénégal (p.20) ou encore Vaity, maîtresse du bèlè martiniquais (p.8).

Deux rendez-vous importants vous attendent également : Musiques du monde, musiques traditionnelles : Quel service public de l’enseignement ? une deuxième journée relative à la question de l’enseignement des musiques traditionnelles au sein des établissements publics d’enseignement. Organisée par le Conseil Régional le 13 Octobre, elle sera consacrée à la question sur la structuration régionale de l’offre de formation et son inscription dans les schémas territoriaux des enseignements artistiques, ainsi que de la formation des enseignants en musique traditionnelle.

Second rendez-vous, la convocation de l’ensemble du réseau national -les 16,17 et 18 Novembre- à Nantes pour les Assises Nationales des musiques et danses traditionnelles. Comme je vous invitais à le faire lors du dernier éditorial, des forums et des blogs sont en ligne pour recueillir vos points de vue et contributions diverses. Ces assises se veulent une ouverture sur les mutations profondes que connaît actuellement notre secteur. La participation de chacun à ce débat sera la preuve de sa vitalité et la mobilisation de tous sera un gage de sa nécessaire évolution.

Bonne rentrée à tous.

Robert CARO


Télécharger la Lettre d'info n° 67


logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75