Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > nos actions > lettres d'information > lettre d'information n°55. a... > lettres d'information > stage d'accordéon diatonique
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

Stage d'accordéon diatonique
Le stage de Saint François Longchamp élargit sa palette instrumentale

Entretien avec Alessandro Boniface







CMTRA : Sandro, tu vas animer un stage d'accordéon diatonique du 29 octobre au 1er novembre 2004, autour des répertoires du Nord de l'Italie (Val d'Aoste, Piémont), quelles sont les caractéristiques de ces répertoires ?

Alessandro Boniface : Il s'agit d'un répertoire appris “à l'oreille” ou bien tiré de partitions retrouvées dans les greniers. Les mélodies sont surtout des monfarines, des scottish, des polkas et des valses. Le répertoire dont je parle appartient à la région des Alpes occidentales, mais j'ai aussi dans mon bagage musical toute une série de mélodies à danser se rapportant aux vallées occitanes du Piémont : courento, gigo, countrodanso. Comment as-tu appris à les jouer, et plus généralement comment se transmettent ces répertoires dans le Nord de l'Italie ?

J'ai appris à jouer ce répertoire en écoutant d'autres musiciens et en fréquentant les régions où ces mélodies et la pratique de la danse qui en découle sont encore bien vivantes. Pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu présenter ton parcours et tes activités musicales actuelles ?

J'ai appris à jouer de l'accordéon dès mon enfance. Je suis né dans une famille de musiciens : mon père, mon grand-père et mon arrière-grand-père étaient des joueurs d'accordéon diatonique. J'ai suivi, pendant plusieurs années, des cours d'accordéon ; ces cours m'ont donné la possibilité d'apprendre à lire et à écrire la musique. A présent, je suis musicien professionnel et je joue dans un groupe familial de musique traditionnelle avec mon épouse et mes deux enfants. Comment va se dérouler le stage, et sur quels aspects vas-tu faire travailler les stagiaires ?

Je pense pouvoir développer mes interventions au stage en analysant le répertoire tout en proposant ma technique personnelle basée sur la façon traditionnelle de jouer de l'accordéon diatonique : jeu sur une rangée lié à l'emploi du soufflet. Le stage est également ouvert aux cornemuses du Centre et aux cors des Alpes, quelles sont les possibilités de jouer ensemble (s'il y en a) ?

Mes expériences m'ont déjà démontré pratiquement qu'il est tout à fait possible de jouer avec des cornemuseux. Pour ce qui est des cors des Alpes, le problème se pose vis-à-vis des tonalités. Que recommandes-tu aux personnes qui souhaitent suivre le stage d'accordéon ?

Si j'ose faire des recommandations, je dirais aux stagiaires de bien vouloir s'approcher de ce répertoire avec beaucoup d'humilité et de respect : il s'agit d'un répertoire issu d'une tradition humble mais fortement ancrée sur le territoire et porteuse d'un puissant sens d'appartenance à la culture et à la civilisation alpestre. Tu connais bien les répertoires du Nord de l'Italie, et tu travailles également avec de nombreux musiciens suisses et savoyards, penses-tu qu'il existe une véritable identité musicale alpine, et si oui, comment la définis-tu ?

Moi qui vit quotidiennement la réalité alpine dans tous ses aspects, je joue ce répertoire comme quelque chose qui m'appartient et dont je suis très fier. C'est difficile, pour moi, de définir cette identité alpine car elle forme un tout unique de ma façon d'être et de vivre. Puisque je sais qu'il existe, de par mon vécu, une identité alpine (langues régionales vivantes, traditions, territoire), il est évident que la musique aussi a une identité étroitement liée au territoire où elle est pratiquée et d'où elle a pris ses racines. Tu fais partie du groupe familial Trouveur Valdoten, qui a notamment participé à l'Atlas sonore n°18 "Chansons populaires recueillies dans les Alpes françaises", et à la création de la bande originale du film documentaire "Mémoire des Alpes" de Pierre Beccu, quelle est la part de réinterprétation et de création dans votre musique ?

Au sein du groupe Trouveur Valdoten, c'est moi qui porte de l'avant le discours du rattachement à la tradition et de la fidélité de la reproposition. Mes deux fils, avec leur jeune âge, aiment souvent explorer de nouveaux terrains, mais rien n'empêche de trouver des équilibres qui favorisent l'épanouissement d'idées innovatrices et qui permettent à notre groupe de se renouveler tout en gardant des caractéristiques qui définissent notre appartenance. Propos recueillis par P.D.J. Retrouvez Alessandro Boniface dans la [lettre n°45->article399] Contact

Alessandro Boniface

[trouveur@tiscalinet.it->trouveur@tiscalinet.it] Stage Vent d'Alpes à St François Longchamp (73) du 29 octobre au 1er novembre : cornemuse, cor des Alpes et accordéon diaotonique.

Renseignements : CMTRA 04 78 70 81 75 - www.cmtra.org - [cmtra@cmtra.org->cmtra@cmtra.org]


logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75